Comment Échapper À Un Piège À Miel

0

le Groupe Mont-Royal Montréal

Traducteur: 月亮之上 

Traduit de l’article: https://gnews.org/1352475/

Source de l’image: spyscape.com

Lors de ses récentes émissions en direct, M. Miles Guo a révélé que le Parti communiste chinois employait des agents féminins pour piéger les Occidentaux. Yang Lan, une célèbre présentatrice de télévision, est en fait une espionne de niveau colonel travaillant pour le deuxième département de l’APL ; son travail consistait à séduire des célébrités et des fonctionnaires en Occident. Le mari et complice de Yang, Bruno Wu, posséderait des enregistrements sexuels compromettants de nombreuses personnes aux États-Unis. Le PCC dispose d’un Plan Bleu Or Jaune (Plan BGY) systématique pour infiltrer l’Occident, dans lequel Bleu représente la désinformation, Or l’argent et Jaune la séduction. Le plan BGY constitue une menace sérieuse pour la sécurité nationale des civilisations occidentales, il est donc impératif de développer des contre-mesures.

Les pièges à miel sont dangereux

En tant que maire adjoint de Londres, Ian Clement est tombé dans un piège à miel alors qu’il se trouvait à Pékin pour les Jeux olympiques de 2008. Une belle fille l’a accosté lors d’une fête. Il a bu quelques verres de vin et l’a invitée dans sa chambre d’hôtel. Alors qu’il était drogué et inconscient, la jeune fille a fouillé sa chambre et a téléchargé le contenu de son téléphone portable Blackberry.[1] Dans ce cas, le piège à miel du PCC ressemble aux activités criminelles dans lesquelles les victimes sont droguées pour être agressées sexuellement.       

Selon M. Guo, il existe également d’autres stratégies de séduction. Une fois, Yang Lan est allée au cinéma avec sa victime et a mordu la langue de cette dernière pour l’entraîner dans la salle de bain pour des rapports sexuels, afin de prendre des vidéos compromettantes. Bien sûr, M. Guo a indiqué qu’il s’agissait d’une anecdote par ouï-dire.

Le Daily Mail explique que le MI5 a rédigé un manuel de protection pour les hommes d’affaires qui se rendent en Chine communiste. Le manuel met en garde contre “la flatterie et une hospitalité trop généreuse”. Le plan du PCC peut inclure des pots-de-vin en plus du sexe. L’argent et le sexe rendent la victime vulnérable au chantage[1]. Comme l’illustrent les exemples ci-dessus, les fonctionnaires occidentaux en visite en Chine communiste doivent éviter de dîner ou d’aller au cinéma seuls avec de belles filles.

Le piège à miel des hommes

Outre les belles femmes, les pièges à miel peuvent parfois impliquer des agents masculins. Dans les années 1950, Markus Wolf, maître espion de la Stasi, l’agence de renseignement de l’Allemagne de l’Est, s’est rendu compte que de nombreuses femmes allemandes étaient célibataires et seules parce qu’une grande partie des hommes allemands mariables avaient été tués pendant la Seconde Guerre mondiale. Wolf a fait en sorte que de beaux espions masculins, portant le nom de code “Roméo”, séduisent des femmes ouest-allemandes travaillant dans des départements sensibles. Ces pièges à miel ont permis à la Stasi d’installer des espions à de nombreux niveaux du gouvernement ouest-allemand. L’Allemagne de l’Est avait même un espion au sein de l’OTAN. [2]

Le plan d’infiltration de l’Allemagne de l’Est a rapidement échoué lorsque les agences de contre-espionnage ouest-allemandes ont mis au point une méthode pour identifier les “espions Roméo” – les espions portaient généralement des coupes de cheveux courtes pratiques au lieu des styles à la mode chez les hommes ouest-allemands. Une fois les “espions Roméo” repérés à leur première arrivée, les agents du contre-espionnage les suivaient et les arrêtaient au premier faux pas. L’une des victimes était une femme qui avait infiltré les services de renseignement ouest-allemands à la demande de la Stasi. Elle n’a été condamnée qu’à six ans et demi de prison parce que le public ouest-allemand s’est montré indulgent envers les femmes. [2]

Comment se sortir des pièges à miel

La meilleure stratégie pour échapper aux pièges à miel est d’éviter d’être piégé en premier lieu. Les fonctionnaires devraient éviter les occasions de rester seuls avec de belles femmes ou de beaux hommes. Pourtant, existe-t-il une solution pour ceux qui sont déjà pris au piège ? Oui, il existe un moyen d’en sortir.

L’exemple le plus tristement célèbre pendant la guerre froide est sans doute la tentative ratée du KGB de faire chanter le président indonésien Sukarno. Au cours de la visite de Sukarno en Union soviétique dans les années 1950, le KGB a organisé plusieurs agents féminins déguisés en hôtesses de l’air pour séduire Sukarno, qui a été secrètement filmé en train de faire une orgie sexuelle avec elles. Lorsque les Russes ont par la suite utilisé les cassettes de sexe pour le faire chanter afin qu’il adopte une position pro-soviétique, Sukarno a refusé et a déclaré que les Indonésiens seraient fiers de regarder les images de leur président avec de belles femmes. Le KGB était frustré. [3]

L’exemple peu approprié de Sukarno est également applicable aux pièges à miel de la Chine communiste. La meilleure stratégie pour une personne piégée est de refuser de collaborer avec le PCC, même s’il possède des vidéos compromettantes de lui. Il y a trois raisons à cela. Premièrement, collaborer avec le PCC est un acte de trahison car il s’agit d’un régime terroriste qui libère des armes biologiques et commet des génocides. Deuxièmement, le PCC n’est probablement pas disposé à mettre en ligne les vidéos compromettantes, car cela reviendrait à avouer les activités d’espionnage du PCC dans le monde entier. Troisièmement, même si le PCC publie les vidéos compromettantes de l’individu piégé, celui-ci devrait être courageux et ne devrait pas avoir peur des vidéos. Le mouvement des dénonciateurs ne s’oppose qu’à quelques chiens courants de l’Ouest qui collaborent avec le PCC. Un individu piégé peut être notre ami s’il se repent et soutient notre effort pour renverser le PCC.

Lien de référence: [1][2][3]

Loading...