Rapport: la Chine du communiste pourrait envoyer une force de maintien de la paix en Afghanistan après le départ des troupes américaines

0
Яндекс

La Chine du communiste pourrait envisager d’envoyer une force de troupes de maintien de la paix en Afghanistan après que le président Joe Biden a annoncé que les troupes américaines quitteraient le pays d’ici septembre de cette année.

Sun Qi, un analyste de la sécurité qui s’est entretenu cette semaine avec le journal du South China Morning Post,a suggéré que la Chine du communiste déploie des forces de maintien de la paix pour empêcher les menaces à la sécurité en Afghanistan de se propager dans sa province occidentale du Xinjiang.L’Afghanistan se connecte à la province chinoise du Xinjiang par une étroite bande de terre dans son coin nord-est.

Le jounal de South China Morning Post a rapporté que le retrait des troupes américaines et internationales d’Afghanistan pourrait risquer que des activités terroristes se propagent au-delà de la frontière.La Chine du communiste a été accusée d’exploiter des camps de concentration pour détenir des membres de minorités ethniques à majorité musulmane comme les Ouïghours au Xinjiang, sous le prétexte d’une mission antiterroriste.

Su, spécialiste des relations internationales à l’Académie des sciences sociales de Shanghai,il a déclaré au journal de South China Morning Post que les forces gouvernementales afghanes pourraient ne pas être en mesure de maintenir la sécurité après le départ des troupes américaines et internationales.

“La situation en Afghanistan pourrait aller plus loin dans le chaos à l’avenir.La criminalité transfrontalière, le trafic de drogue et la contrebande d’armes à feu peuvent proliférer”, a déclaré Sun. “Si la situation sécuritaire constitue une menace importante, la Chine du communiste peut envoyer des troupes de maintien de la paix ainsi qu’une aide humanitaire dans la région conformément aux termes de la Charte des Nations Unies pour assurer la sécurité et les intérêts du peuple et des entreprises chinoises.”

Le porte-parole du ministère chinois communiste des Affaires étrangères, Zhao Lijian, s’est également déclaré préoccupé par le plan de retrait de l’administration Biden lors d’une conférence de presse jeudi.

“Actuellement, la situation sécuritaire en Afghanistan reste compliquée et grave”, a déclaré Zhao. “Le terrorisme est loin d’être éradiqué.La position de la Chine est cohérente et claire.Nous estimons que les troupes étrangères en Afghanistan doivent se retirer de manière responsable et ordonnée pour assurer une transition stable et empêcher les forces terroristes de profiter du chaos potentiel pour s’envenimer.”

Zhao a déclaré que les États-Unis sont le “facteur externe le plus important” affectant la sécurité en Afghanistan et devraient “sauvegarder les progrès réalisés dans la reconstruction pacifique,et tenir pleinement compte des préoccupations légitimes des pays de la région en matière de sécurité.”

Zhao a également déclaré: “La Chine est prête à maintenir la communication et la coopération avec toutes les parties concernées à ce sujet afin de jouer un rôle constructif dans la réalisation d’une paix et d’une stabilité durables en Afghanistan à une date rapprochée.”

Alors que le calendrier de retrait de Biden en Afghanistan a soulevé des inquiétudes en Chine du communiste quant au potentiel de propagation des menaces à la sécurité depuis l’Afghanistan,au moins un chercheur chinois en sécurité a déclaré que la Chine du communiste n’essayait peut-être pas de combler le vide laissé en Afghanistan par les États-Unis et leurs alliés de l’OTAN.

Wang Jin, chercheur au groupe de réflexion de l’Institut Charhar dans le nord de la Chine,il a déclaré au journal de South China Morning Post, “Un certain nombre de pays, dont le Pakistan, l’Inde et la Russie, veulent exercer leur influence dans la région, c’est pourquoi la Chine du communiste doit vraiment faire attention à ne pas s’impliquer dans le chaos.”

Wang et Zhao ont noté que le retrait des troupes américaines d’Afghanistan intervient également alors que les États-Unis cherchent à reconfigurer leurs forces face aux menaces émergentes de la Chine du communiste.

“Les remarques de la partie américaine liant le retrait au traitement des défis posés par la Chine du communiste reflètent une mentalité sinistre et profondément ancrée dans la guerre froide,ce qui est préjudiciable à la confiance mutuelle sino-américaine et n’aidera pas à la coordination bilatérale et à la coopération sur les questions régionales et internationales”, a déclaré Zhao jeudi.

Wang a également déclaré: “Le retrait d’Afghanistan permet aux États-Unis de renforcer leur présence militaire dans les régions de l’Asie-Pacifique et de l’océan Indien, dans le but de contenir la Chine du communiste.”Il a ajouté que les États-Unis sont “très susceptibles d’augmenter leur activité militaire dans la mer de Chine méridionale et dans la péninsule Chine-Indochine”.

Traducteur:Himalaya Moscow Katyusha(RU)- Petit Nicolas(珍珠丸子)

Lien référence:

https://americanmilitarynews.com/2021/04/report-china-may-send-peacekeeping-force-to-afghanistan-after-us-troops-leave/

Loading...